Tu socio para la constitución de sociedades en Andorra

Les impôts en Andorre

Les impôts en Andorre

L’évolution des activités et de la structure économique en Andorre a supposé un développement en parallèle du système fiscal andorran. Le changement le plus significatif a été le passage d’un système d’impôts basé presque exclusivement sur des taxes indirectes, à la mise en œuvre d’impôts directs.

L’avantage ? Cette imposition directe est homologable au reste des pays dans le monde.

Quels sont les organismes recouvreurs d’impôts en Andorre ?

En Andorre, les impôts sont recouvrés à travers les Communes (mairies) et le gouvernement.

Les « communes » sont chargées d’effectuer le recouvrement des impôts correspondant à :

  • « Foc i lloc » (feu et lieu).
  • La propriété immobilière.
  • Les rendements locatifs.
  • L’établissement d’activités commerciales, d’entreprises et professionnelles.
  • Les taxes sur la construction.

Quant au M.I. du Gouvernement andorran, il est chargé du recouvrement des impôts suivants :

  • L’impôt sur le revenu des personnes physiques (IRPF).
  • L’impôt sur le revenu des non-résidents fiscaux.
  • L’impôt sur les sociétés.
  • Impôt Général Indirect (IGI).
  • Impôt sur les plus-values lors des transmissions patrimoniales immobilières.
  • Taxe sur la possession de véhicules.
  • Taxes du Bureau des Marques.
  • Taxe sur le registre des titulaires d’activités économiques.
  • Taxes judiciaires.
  • Taxe sur le jeu du bingo.

Moindre pression fiscale ; conditions homologables

Ce sont les impôts qui composent actuellement (2020) le cadre fiscal d’Andorre, et le rendent homologable à celui du reste des pays de l’Union Européenne et de l’OCDE.

Avec tout cela, les impôts appliqués en Andorre sont légèrement plus bas que dans le reste des pays voisins, ce qui fait de notre principauté un pays réellement attirant pour la réalisation d’investissements.

Ces avantages fiscaux sont particulièrement intéressants pour les entreprises technologiques, de santé et bienêtre, éducation, sport et tourisme ainsi que les entreprises qui se consacrent au commerce international. Les caractéristiques de ce type d’affaires font de l’Andorre le pays idéal du point de vue fiscal et leur permettent de jouir d’une moindre pression fiscale lors de leurs clôtures comptables.