Tu socio para la constitución de sociedades en Andorra

L’Andorre est le deuxième pays européen en termes de taux d’emploi

L’Andorre est le deuxième pays européen en termes de taux d’emploi

Le département des statistiques d’Andorre a présenté fin mars une étude des principaux indicateurs de la stratégie Europe 2020.

L’Andorre est le deuxième pays d’Europe où le taux d’emploi est le plus élevé.

Ce rapport souligne qu’en 2019 le taux d’emploi de la population active âgée 20 à 64 ans était de 84,9 %. C’est le deuxième taux le plus élevé d’Europe, seulement dépassé par l’Islande avec 85,8 %. En outre, ce taux est supérieur de près de 10 points à l’indicateur européen, qui est de 75 %.

Cette étude, qui évalue la population active totale, révèle également que :

  • Il y a 5,9 % plus d’hommes employés que de femmes. Bien que l’écart entre les sexes se soit réduit, vu que lors de la dernière période, la différence se situait à 7,3 %.
  • Les étrangers représentent 86,5 % de la population active.
  • Le taux de chômage des plus de 15 ans est de 2,1 %.
  • Au niveau des études :
  • 27,3 % de la population active totale a suivi des études universitaires.
  • 32 % a fait des études secondaires ou de baccalauréat.
  • Par âge :
  • 31,7 % de la tranche d’âge des 15-24 est employé.
  • 90,9 % de la tranche d’âge des 25-54 est employé.
  • 79,5 % de la tranche d’âge des 55-64 est employé.
  • Le taux d’emploi moyen de la Principauté est de 86,5 % depuis 2010, dépassant les indicateurs fixés par l’Union européenne.

La stratégie Europe 2020

Europe 2020 est le programme pour le travail et la croissance de l’Union européenne, qui suit différents objectifs qui permettront aux gouvernements de prendre des décisions et de mettre en œuvre des politiques de changement et d’amélioration. Il calcule l’évolution de différents indicateurs pour les années 2010, 2015 et chaque année à partir de cette année. Les quatre objectifs principaux fixés par la stratégie Europe 2020 sont : le taux d’emploi, le changement climatique, le niveau de formation et la prévention de l’abandon scolaire et enfin la pauvreté et le risque d’exclusion sociale.

Il soutient ces quatre objectifs pour assurer une croissance intelligente et inclusive avec le moindre impact environnemental, afin de renforcer l’économie européenne.